Sard Falasteen, June 18 2019

Le manque des médicaments à Gaza peut causer une "catastrophe humanitaire" dit le ministère de la santé palestinien

Des enfants malades de cancer à Gaza / Hossam Salemm Al Jazeera 

Le ministère de la santé palestinien à Gaza a fait appel, hier, à la communauté internationale de fournir, d'urgence, des médicaments aux hopitaux de la bande de Gaza, pour éviter " une catastrophe humanitaire éminente". Selon le ministère, le déficit médical dans la bande de Gaza est de 52 pourcent. Les hopitaux manquent de 62 pourcent des médicaments des malades de cancer et 45 pourcent des patients, qui ont besoin de traitement en dehors de la bande de Gaza, sont interdits de sortir par les autorités israéliennes.

Les effets du blocus

La bande de Gaza est sous blocus militaire israélien total depuis 2007, affectant, entre autres, les besoins en médicines des 15 hopitaux qui servent près de 2 millions d'habitants. Une grande partie des traitements médicaux n'est pas disponible à Gaza, et les patients doivent voyager en Cisjordanie ou l'Egypte pour être traités. Pourtant, les permis de sortir, qu'ils doivent demander à l'armée israélienne, sont très difficiles à obtenir et près de la moitié des malades, ne les obtiennent pas. Les Nations Unies ont annoncé en 2017 que la bande de Gaza "n'était plus habitable depuis longtemps" à cause des conditions crées par le blocus israélien.

Written by

Sard Falasteen

Next l’Antisionisme, ou le débat dont on ne connaît rien