Sard Falasteen, December 12 2018

L'occupation israélienne accentue la démolition des propriétés palestiniennes à Jérusalem

Photo: Reuters

Ce sont des images rarement diffusées, et pourtant très fréquentes à Jérusalem. La police de l'occupation israélienne évacue de force une famille palestinienne de sa maison, dans le quartier de Jabal Al-Mukaber à hier, avant de la démolir. La semaine dernière, 20 démolitions similaires ont eu lieu en une seule journée dans le quartier de Shuufat, dans le nord de la ville. La plûpart des démolitions visent des locaux commerciaux.

La démolition des maisons et des propriétés des Palestiniens à Jérusalem est devenue, ces dernières années, une des caractéristiques de la politique israélienne. Selon l'organisation des droits de l'homme israélienne, Btselem, Israël a démoli près de 800 maisons palestiniennes pour la seule ville de Jérusalem entre 2004 et 2018. Ces démolitions sont ordonnées sous plusieurs excuses, la plus fréquente étant l’absence de permis de construire. Le centre d'aide légale de Jérusalem - JLAC, explique que la mairie d'occupation à Jérusalem donne très rarement des permis de construction aux Palestiniens et impose de longs délais et des frais élevés pour les familles palestiniennes pour obtenir ce permis. Ce traitement n'est pas le même pour la population israélienne dr la ville, qui jouit d'une liberté de construction et bénéficie des subventions publiques.

Une politique de colonisation

Depuis son occupation de la ville sainte en juin 1967, Israël a donné à tous les Palestiniens de la ville le statut de "résident", selon lequel ils sont désomais, légalement, des étrangers dans leur propre ville. Les colons israéliens, par contre, installés dans la ville depuis l'occupation, jouissent de la citoyenneté complète. Depuis 1967, les autorités israéliennes ont révoqué les statuts de résident de plus de 14500 Palestiniens de Jérusalem.

Written by

Sard Falasteen

Previous Le manque des médicaments à Gaza peut causer une "catastrophe humanitaire" dit le ministère de la santé palestinien
Next L'ONU adopte cinq résolutions en faveur de la cause palestinienne